Vanguard News Network
VNN Media
VNN Digital Library
VNN Reader Mail
VNN Broadcasts

Old November 22nd, 2013 #1
Jae Manzel
...
 
Join Date: Aug 2013
Posts: 1,066
Jae Manzel
Angry France says: Central African Republic on verge of genocide

(Reuters) - France said on Thursday that Central African Republic was "on the verge of genocide" and it expected the United Nations to give Paris and the African Union permission to intervene.

Central African Republic, a landlocked nation of 4.6 million people, has slid into chaos since mainly Muslim Seleka rebels, many of them from neighboring Chad and Sudan, ousted President Francois Bozize in March.

Seleka leader Michel Djotodia, installed as interim president, has lost control of his loose coalition of warlords. About 100 people died in fighting between Seleka and Christian militias in September, and thousands of villagers fled renewed clashes this week. Attacks on magistrates in the capital Bangui have fuelled concern about lawlessness.

"The country is on the verge of genocide," French Foreign Minister Laurent Fabius told French television station France 2. "France, CAR's neighbors and the international community are worried. The United Nations will give permission to African forces, the African Union and France to intervene."

While U.N. Secretary-General Ban Ki-moon said on Monday he may be prepared to deploy U.N. peacekeepers, U.S. Secretary of State John Kerry has made it plain Washington favors an African peacekeeping force.

Ban said further tensions between communities "might well lead to uncontrollable sectarian violence with untold consequences for the country, the sub-region and beyond".

According to the CIA World Factbook, Christians make up half the population and Muslims 15 percent.

A 2,500-strong regional peacekeeping force is due to be beefed up next month and come under African Union command but there are increasingly urgent appeals for broader international action as the violence escalates.

The United States pledged $40 million towards the African Union security force on Wednesday.

France has about 400 troops in CAR, mainly protecting the airport and French assets in the capital, but French diplomatic sources said that Paris would consider ramping up numbers to between 700 and 1,200 if needed.

Paris still has more than 2,000 troops deployed in Mali
, where it launched a major military offensive in January to destroy an Islamist enclave in the country's desert north.

Central African Republic has reserves of gold, diamonds and uranium, but decades of instability and the spillover from conflicts in its larger neighbors have left it crisis-prone and poor. It ranks 180th out of 186 nations in the United Nations Human Development Index.

http://www.reuters.com/article/2013/...9AK0ZI20131121
__________________
Quote:
Originally Posted by Kajtimar View Post
The rest of you are nothing more than a livestock – you were created for us: to serve in that or the other way.
 
Old November 26th, 2013 #2
Jae Manzel
...
 
Join Date: Aug 2013
Posts: 1,066
Jae Manzel
Angry Centrafrique: la France prête à envoyer 800 hommes supplémentaires

La France est prête à envoyer en Centrafrique 800 soldats qui viendraient s'ajouter aux 410 militaires déjà sur place, a affirmé aujourd'hui le Premier ministre centrafricain Nicolas Tiangaye à l'issue d'une rencontre avec le chef de la diplomatie française à Paris.

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius "a parlé de l'envoi de 800 hommes pour l'instant, qui s'ajouteraient aux 410 déjà présents", a-t-il déclaré, précisant que "le rôle de la France sera d'appuyer les forces de la Misca (Mission internationale de soutien à la Centrafrique) en termes militaires, logistique et d'assistance technique".

"Tout cela va se faire vers la mi-décembre, après le vote d'une résolution au Conseil de sécurité" de l'ONU, a estimé M. Tiangaye.

Jeudi, le président François Hollande avait évoqué une augmentation "sensible" du contingent français en Centrafrique où, avait-il dit, la situation est "extrêmement grave", sans toutefois préciser l'ampleur du renfort envisagé ou un calendrier.

L'ONU, qui s'inquiète de voir la Centrafrique devenir le "théâtre d'un génocide", a entamé aujourd'hui des discussions consacrées à la crise, après l'appel de son secrétaire général Ban Ki-moon à envoyer 6.000 Casques bleus, et ceux de Paris et de Washington pressant la communauté internationale d'intervenir sans délai.

Selon le Premier ministre centrafricain, la mise en place d'"une force de maintien de la paix de l'ONU va prendre du temps". "Dans l'immédiat, il faut un mandat sous le chapitre 7 de la charte (de l'ONU, qui autorise le recours à la force) permettant à la Misca et à la France de rétablir la sécurité sur tout le territoire et assurer la protection des populations civiles", a-t-il estimé.

"Il y a une insécurité généralisée", "de graves crimes de guerre et crimes contre l'humanité sont commis en Centrafrique", a-t-il insisté, estimant que "la France a les moyens, militaires, financiers et diplomatiques pour que son action soit efficace".

La Centrafrique est en proie aux violences depuis le renversement, le 24 mars, du régime de François Bozizé par Michel Djotodia, chef de la coalition rebelle Séléka, devenu depuis président.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/20...ementaires.php
__________________
Quote:
Originally Posted by Kajtimar View Post
The rest of you are nothing more than a livestock – you were created for us: to serve in that or the other way.
 
Old November 26th, 2013 #3
SUNOFSPARTA
MIA
 
SUNOFSPARTA's Avatar
 
Join Date: Apr 2005
Location: Off the reservation
Posts: 2,639
SUNOFSPARTA
Default

When they reach cannibalism,send them some mustard,and a case of pickles
 
Old November 26th, 2013 #4
luftwaffensoldat
Witness to Genocide
 
luftwaffensoldat's Avatar
 
Join Date: Nov 2013
Location: Where there are no PAKIS and NIGGERS
Posts: 823
luftwaffensoldat
Default

Does this mean that western countries have to now take in tens of thousands of this kaffir trash each year? I hate how conflicts are always used as an excuse to ramp up already massive levels of third world immigration.
 
Old November 27th, 2013 #5
Jae Manzel
...
 
Join Date: Aug 2013
Posts: 1,066
Jae Manzel
Default

laurent_fabius laurent_fabius
Quote:
Laurent Fabius (French: [lɔ.ʁɑ̃ fa.bjys]; born
20 August 1946) is a French Socialist politician
and the current Foreign Minister of France. He
served as Prime Minister from 17 July 1984 to
20 March 1986. He was 37 years old when he
was appointed and is, so far, the youngest
Prime Minister of the Fifth Republic. He has
been Foreign Minister since 16 May 2012.

Fabius was born in Paris, the son of Louise
(born Strasburger-Mortimer; 1911–2010) and
André Fabius (1908–1984). His parents were
Jewish and converted to Catholicism; Fabius
was raised an assimilated Catholic.[1] His
secondary education was at the Lycée Janson
de Sailly and Lycée Louis-le-Grand. He was a
graduate of institutions that are training
grounds for academics ( École normale
supérieure (Ulm)), senior civil servants (École
nationale d'administration) and future leaders
(Sciences Po).
__________________
Quote:
Originally Posted by Kajtimar View Post
The rest of you are nothing more than a livestock – you were created for us: to serve in that or the other way.
 
Old November 27th, 2013 #6
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 16,144
alex revision
Default

Centrafrique : une opération militaire à moindre coût

L'opération en Centrafrique ne devrait pas coûter aussi cher que les 250 millions du Mali en 2012.

La mobilisation militaire annoncée par Jean-Yves Le Drian ne devrait pas plomber le budget, déjà très lourd, des opérations extérieures.

Il faut être présent : c’est le leitmotiv de l’opération qui se prépare en Centrafrique. Jean-Yves Le Drian a annoncé mardi sur Europe 1 que “environ un millier de soldats” devraient être envoyés sur place. L’opération ne devrait néanmoins pas ressembler à celle toujours en cours au Mali. Les troupes mobilisées sont issues de la région et aucun avion de chasse ne devrait être utilisé. Cela a un avantage : ne pas plomber le budget des opérations extérieures.

http://www.europe1.fr/International/...-cout-1721543/
 
Old December 2nd, 2013 #7
Jae Manzel
...
 
Join Date: Aug 2013
Posts: 1,066
Jae Manzel
Default Plongée dans la crise, Bangui attend l'intervention de l'armée française

Les troupes de l'ex-rébellion qui ont pillé la ville et pris le pouvoir en avril sont particulièrement impopulaires.

Le défilé traditionnel de la fête nationale a été annulé à Bangui. Au lieu de fêter l'anniversaire de son indépendance, la Centrafrique attend une nouvelle fois dans l'anxiété et l'incertitude l'intervention de l'ancienne puissance coloniale pour enrayer une crise politique qui a atteint ces derniers mois un point de non-retour.

Moins d'un an après avoir été porté au pouvoir par les rebelles de la Séléka (la «Coalition»), le président Michel Djotodia a presque entièrement perdu le contrôle du pays. Retranché dans le camp de Roux, sur les hauteurs de Bangui, il est plus dépendant que jamais des soldats auxquels il doit son pouvoir. Or les troupes de la Séléka, après avoir pillé la capitale en mars dernier, sont aujourd'hui presque considérées comme des troupes d'occupation par une grande partie de la population de la ville.

Craignant un attentat ou une émeute, Djotodia a donc préféré à la dernière minute éviter une apparition publique au cours du défilé, au grand soulagement des invités de la tribune officielle.

La crise politique s'aggrave d'un soulèvement général des campagnes, qui atteint presque les faubourgs de Bangui. Les milices Anti-Balaka ont pris les armes, et affrontent les soldats de la Séléka dans des combats sporadiques dont la population fait les frais. Ce qui restait de l'appareil d'État a parallèlement connu une désagrégation accélérée, alors que la colère populaire contre les musulmans risque de déboucher sur des violences à grande échelle si les circonstances le permettent.

Cette rapide détérioration de la situation conduit une nouvelle fois la France à intervenir en Centrafrique. Depuis l'opération «Barracuda», qui avait déposé en 1979 l'empereur Bokassa Ier, l'armée française a été régulièrement engagée dans diverses missions de rétablissement de l'ordre dans une ancienne colonie devenue au fil des années une faillite presque complète.

François Hollande avait cru pouvoir échapper à la malédiction en refusant de venir en aide au président François Bozizé au printemps 2013, quand les colonnes des rebelles de la Séléka avaient pris Bangui sans coup férir. Mais le risque de voir un complet effondrement de l'État centrafricain et la perspective d'une crise de grande ampleur ont finalement contraint la France à une nouvelle intervention où elle a beaucoup à perdre et peu à gagner.

Militairement, l'affaire ne présente guère de difficultés. L'armée française est intervenue tellement souvent en RCA qu'elle peut se déployer dans Bangui les yeux fermés. La réouverture des principales routes, vers le Tchad et le Cameroun, axes vitaux dans un pays enclavé, est aussi une mission relativement aisée: l'opération n'a officiellement pas d'adversaires définis. Le rétablissement de l'ordre peut impliquer de réduire les éléments «incontrôlés» des troupes de la Séléka. Même si certains groupes décident de résister, ils ne font pas tellement le poids face aux unités françaises, en partie composées de forces spéciales et de parachutistes du 8e RPIMa.

Le volet politique est en revanche beaucoup plus délicat. «Ce n'est pas comme le Mali, qui était presque aussi simple qu'un jeu vidéo, avec les ennemis devant dans le désert, et les amis derrière», dit l'analyste Roland Marchal, chargé de recherche au Ceri. «En Centrafrique, ils sont partout et nulle part. La Séléka est intégrée dans les forces armées de l'État que l'on vient aider, et les Anti-Balaka sont aussi responsables de violences et de meurtres. Le pari est de rétablir la loi et l'ordre, arrêter les criminels et enclencher un processus de réconciliation nationale.»

«Or, poursuit-il, je crains que les figures politiques du gouvernement de transition, le président Michel Djotodia et son premier ministre, ne soient déjà délégitimées et que la France ne se repose un peu trop sur l'ONU pour le volet politique de l'opération.»

D'autres analystes regrettent que l'intervention ait lieu aussi tardivement. Mais les options sont à présent limitées. La France ne peut laisser son ancienne colonie s'enfoncer dans le chaos. La résolution de l'ONU autorisant l'intervention des troupes françaises pour le rétablissement de la paix doit être votée cette semaine. L'opération pourrait commencer aussitôt après. Les renforts sont déjà en train d'arriver sur l'aéroport de Bangui M'Poko, et environ 1 500 soldats français devraient être engagés dans l'opération. Officiellement, les troupes françaises seront déployées en soutien d'une force panafricaine, composée de contingents congolais, camerounais et tchadiens. Mais tout le monde sait, à Paris comme à Bangui, que la responsabilité du succès ou de l'échec de cette mission de la dernière chance sera finalement imputé à la France.

http://www.lefigaro.fr/international...-francaise.php
__________________
Quote:
Originally Posted by Kajtimar View Post
The rest of you are nothing more than a livestock – you were created for us: to serve in that or the other way.
 
Old December 10th, 2013 #8
Jae Manzel
...
 
Join Date: Aug 2013
Posts: 1,066
Jae Manzel
Angry Two French Soldiers Killed in Central African Republic --Presidency

By Inti Landauro

PARIS--Two French soldiers have been killed in a combat operation in the Central African Republic, the French presidency said Tuesday.

The men died during an overnight operation in the capital, Bangui, a statement from the office of French President Francois Hollande said Tuesday.

"They lost their life to save many others," the statement said.

They were the first reported deaths since French soldiers were deployed in the Central African Republic last week.

France despatched about 1,200 troops late last week on a mission to reestablish peace in the landlocked country. Hundreds of civilians have been killed there over recent weeks, caught in a conflict between Seleka militants--predominantly Muslim rebels who ousted the country's government in March--and groups of mainly Christian fighters who have banded together.

For months, the two militias have used a scorched-earth policy, destroying anything that might be useful to the enemy, in their struggle for control of the country, one of the world's poorest.

Mr. Hollande is due to stop off in Bangui on Tuesday on his way back from South Africa where he attended a memorial service for the former president Nelson Mandela.

-Write to Inti Landauro at [email protected]

http://online.wsj.com/article/BT-CO-...898.html?dsk=y
__________________
Quote:
Originally Posted by Kajtimar View Post
The rest of you are nothing more than a livestock – you were created for us: to serve in that or the other way.
 
Reply

Tags
africa, france, illegal war

Share


Thread
Display Modes


All times are GMT -5. The time now is 07:34 AM.
Page generated in 0.12394 seconds.