Vanguard News Network
VNN Media
VNN Digital Library
VNN Reader Mail
VNN Broadcasts

Old September 7th, 2020 #821
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

L'Europe unie sous l'étendard du national-socialisme : c'était la garantie d'un avenir meilleur (1/2)

Dans cet épisode, Vincent Reynouard dévoile des aspects méconnus (voire inconnus) du projet hitlérien pour une Europe unie après la guerre. L'objectif était de rendre la nouvelle Europe autarcique dans un maximum de domaines. Cet objectif devrait être réalisé à l'aide d'une organisation continentale de la production, de la chimie de remplacement et d'une recherche en commun. Dès 1941, à cause du blocus britannique, cette politique avait été initiée en matière de textile et de conservation des aliments. A l'aide de documents d'époque, Vincent Reynouard dévoile ces faits bien oubliés...

https://www.bitchute.com/video/csaRYCti5S8J/
 
Old September 8th, 2020 #822
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

L'Europe unie sous l'étendard du national-socialisme : c'était la garantie d'un avenir meilleur (2/2)

Dans cet épisode, Vincent Reynouard rappelle les réalisations extraordinaires du socialisme national. Il souligne que ce socialisme était sans aucun rapport avec l'internationalisme. Dans « Mein Kampf », Hitler avait démontré que socialisme et fierté nationale formaient un couple indissociable.

https://www.bitchute.com/video/lxi8XkNxvaJ7/
 
Old September 9th, 2020 #823
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

L'inexorable essor du révisionnisme

« Balance Ton Antisémite » jubile : il a identifié l'homme qui, voilà quelques jours, félicitait les auteurs du tag révisionniste d'Oradour et appelait le public à maculer tous les moments mémoriels. Mais le parcours politique de cette personne et son évolution démontrent que le révisionnisme progresse, y compris dans les milieux les plus inattendus.

https://www.bitchute.com/video/upjTlAtDXp0y/
 
Old September 10th, 2020 #824
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

Culpabilisation des Blancs : la riposte

Le président de la Ligue de Défense Noire Africaine, Sylvain Afoua, crache sur le passé « miteux et putride » de la France ; il affirme que cette France « néocolonialiste » a transformé l'Afrique en « camp de concentration » et le Mali en « Auschwitz ». Dans cette vidéo, Reynouard souligne les similitude entre les méthodes utilisées par les activistes Noirs et celles utilisées par les activistes Juifs. « Auschwitz » est devenu le nom passe-partout pour culpabiliser les Blancs. Contre cette culpabilisation, Reynouard propose une solution.

https://www.bitchute.com/video/qL19zisCTc9G/
 
Old September 11th, 2020 #825
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

Un 11 septembre que tout le monde attend

A quand l'écroulement ?

https://www.bitchute.com/video/oUOPDp9lrNb9/
 
Old September 13th, 2020 #826
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

L'Europe des peuples attachés à leur terre : ce que Hitler proposait pour sauver notre race (1/3)

A partir de 1940, Hitler prôna l'Europe unie des peuples attachés à leur terre. Ce projet était le prolongement logique de la politique paysanne menée en Allemagne à partir de 1933. Pourquoi cette politique et quels en furent ses premiers résultats ? Réponse dans ce premier épisode.

https://www.bitchute.com/video/8bT9eUFpadUn/
 
Old September 14th, 2020 #827
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

L'Europe des peuples attachés à leur terre : ce que Hitler proposait pour sauver notre race (2/3)

Dans cet épisode, Vincent Reynouard dévoile les aspects inconnus de la politique du retour à la terre et de la colonisation intérieure. Cette dernière entreprise, notamment, permit à des millions d'ouvriers de mener une vie digne dans une habitation salubre. Hitler avait supprimé les « zones » des bords des villes... Une réussite magnifique du socialisme national.

https://www.bitchute.com/video/BjzQcm2IV22Y/
 
Old September 15th, 2020 #828
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

Boutique Sans Concession

Nouveautés

En passant par Fleury-Mérogis

Comprendre l’analogie-déduction en politique


Vincent Reynouard

La démocratie est incompatible avec la pensée de droite

Jean-Jacques Stormay

La jeune Allemagne veut le Travail et la Paix

Adolf Hitler

La vie en Allemagne. L’habitation allemande

Les autostrades de l’Allemagne

L’Europe peut récolter plus. L’exemple de l’Allemagne


https://boutique-sc.com/
 
Old September 15th, 2020 #829
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

De la contestation anti-masque à la révolution : préparons-nous

Dans cette courte vidéo, Reynouard analyse les conséquences sociologiques possibles des mesures restrictives prises au nom de la lutte contre la « pandémie ». En effet, l'Histoire nous apprend qu'un mouvement révolutionnaire peut naître d'une cristallisation des mécontentements les plus divers autour d'une seule revendication (ici, l'opposition au port du masque). Pour Reynouard, tout se jouera au printemps 2021...

https://www.bitchute.com/video/gsuaRYEUZfBW/
 
Old September 17th, 2020 #830
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

L'Europe des peuples attachés à leur terre : ce que Hitler proposait pour sauver notre race (3/3)

Dans cet épisode, Reynouard démontre qu'à partir de 1940, le IIIe Reich tendit la main à la France pour la formation d'une Europe unie sur la base du socialisme national. En France, de nombreuses initiatives furent prises, qui s'inspiraient du national-socialisme : le « retour à la terre » était la principale. En 1941, une immense exposition fut organisée à Paris afin de promouvoir cette politique : « La France européenne ». Reynouard y revient longuement. Les bases étaient jetées pour une régénération complète du pays et certains Français comprirent le message. Mais le peuple, dans sa globalité, était-il prêt ? Ce sera l'objet du prochain épisode...

https://www.bitchute.com/video/UzLaIwse2I6n/
 
Old September 19th, 2020 #831
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

1940-1944 : la France repousse la main tendue de Hitler Les raisons d'une occasion unique manquée (1/2)

En 1939, l'expérience allemande l'avait démontré : le national-socialisme permettait une renaissance nationale. En 1940, loin d'écraser la France, Hitler lui tendit la main pour l'édification d'une Europe prospère. Pourquoi, à l'heure où le destin de l'Europe se décidait, la France ne s'est-elle pas rangée du côté des forces de l'Axe ? Dans cette vidéo Reynouard répond.

https://www.bitchute.com/video/vbPZOu6lYGm4/
 
Old September 19th, 2020 #832
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

Mon soutien total à Hervé Ryssen

Le 18 septembre Hervé Ryssen a été incarcéré à Fleury-Mérogis. Il y purge une peine de neuf mois de prison. Mais il a été condamné définitivement à deux ans de prison ferme et d'autres procès l'attendent. Dès lors, on peut craindre qu'il reste plus longtemps derrière les barreaux.

Dans cette vidéo, Reynouard explique pourquoi il apporte son soutien total à Hervé Ryssen.

https://www.bitchute.com/video/Q72ffIPLjeb1/
 
Old September 20th, 2020 #833
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

1940-1944 : la France repousse la main tendue de Hitler. Les raisons d'une occasion unique manquée (2/2)

Début 1943, parlant de l'immense majorité des Français, un journaliste écrivit : « Ils préfèrent mourir plutôt que de renoncer à leur démocratie, au bulletin de vote, à l'alcool, aux Juifs, aux parlementaires, aux maçons, au fonctionnarisme rongeur, à tout ce qui les a fait descendre où ils sont descendus. La Révolution ? Une bousculade de leurs aises, de leurs manies, de leurs positions acquises ? Pensez donc ! Ils ne sont pas fous ! Ils n'ont pas joui tout leur soûl, et les favorisés ne partageront pas avec le peuple travailleur ce que le hasard des naissances ou le résultat de spéculations éhontées leur a rapporté. Ils comptent profiter encore, et c'est bien pour cela qu'ils ne veulent entendre parler ni de révolution ni de national-socialisme. Alors, vive l'Amérique ou l'Angleterre, n'est-ce pas ? » Tout était dit.. Dans cette vidéo, Reynouard le démontre, documents à l'appui.

https://www.bitchute.com/video/4JhWp3CWV6Yk/
 
Old September 21st, 2020 #834
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

Boutique Sans Concession

DVD

Oradour: à quand la vérité?

Vincent Reynouard

Le 10 juin 1944, une compagnie de Waffen SS aurait massacré la population paisible du village d’Oradour-sur-Glane. Plus de cinq cents femmes et enfants auraient été mitraillés puis brûlés vifs dans l’église.

Cette tragédie s’est-elle déroulée comme on le prétend ? Les coupables sont-ils ceux désignés depuis 1944 ? La Science, la logique et le comportement des gardiens de la Mémoire face à la contradiction démontrent que non.

Sans nier ni les morts, ni l’horreur, ni la douleur des familles, l’histoire de cette tragédie doit être réécrite. Pourquoi, ce 10 juin 1944, des Waffen SS sont-ils venus à Oradour ? Quelle était leur mission ? Que s’est-il passé dans l’église vers 16 heures ert qui a tout déclenché ? Dans ce DVD, Vincent Reynouard apporte une réponse à ces questions.

 
Old 4 Weeks Ago #835
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default


Chères Amies, Chers Amis,

Les gens qui me connaissent le savent : je ne suis absolument pas paranoïaque. Je vis normalement, sous mon vrai nom, sans prendre aucune mesure de sécurité.

Voilà pourquoi lorsque je rentre chez moi, je me contente de claquer la porte et d'accrocher la clé à un crochet mural, sans donner un tour de clé supplémentaire qui bloquerait la poignée. Car pour ouvrir la porte de l'extérieur, il faut introduire une clé dans la serrure (la poignée fonctionne « dans le vide »). Bref, claquer la porte suffit pour éviter l'intrusion d'un maraudeur...

Voilà trois semaines environ, sortant de chez moi, je me suis aperçu que la poignée était bloquée. Vivant seul, je me suis dit : « Tiens, j'ai dû donner un tour de clé par inadvertance ». A vrai dire, je n'y croyais guère ; car quand je rentre, je ne remets jamais la clé dans la serrure, je l'accroche tout de suite au crochet mural. En cinq ans, d'ailleurs, je n'avais jamais trouvé la poignée bloquée. Mais l'éventualité d'une « visite » nocturne me paraissait incroyable. Donc je n'y pensais plus...

Or, samedi dernier, partant au petit matin à Londres pour y donner des cours, j'ai constaté que la poignée était encore bloquée. La veille au soir, j'avais fait des courses et quand je reviens chargé, j'accroche d'autant plus vite la clé au mur sans effectuer une autre manœuvre... Je suis donc CERTAIN de ne pas avoir bloqué la poignée.

J'en conclus que par deux fois ces trois dernières semaines, des inconnus ont pénétré chez moi, la nuit, durant mon sommeil. En ressortant, ils ont donné un tour le clé que je ne donne jamais.

Qu'on-ils fait ? Je l'ignore. Car une vérification (très) rapide ne laisse apparaître aucune disparition suspecte. S'il s'était agi de vulgaires cambrioleurs, ils auraient volé au moins mon ordinateur, mon téléphone (sans code d'accès) et mon porte-monnaie. J'en déduis que ces gens voulaient autre chose.

Je note que la première intrusion s'est produite peu après l'affaire du graffiti révisionniste à Oradour. Faut-il y voir un rapport ? C'est possible car voilà une vingtaine d'années, j'ai donné des cours à un adolescent dont la mère travaillait comme inspecteur de Police. Elle savait qui j'étais.

Un jour, je lui racontai que lors de la première perquisition réalisée chez moi en 1990, l'inspecteur en chef avait directement été chercher dans la pile de papiers où je cachais l'original du tract révisionniste poursuivi. Or, il s'agissait de papiers scolaires et, dans les étagères, il y avait au moins six piles hautes d'une dizaine de centimètres. J'avais alors manifesté ma surprise de le voir trouver si vite. « On a du flair » m'avait-il répondu. Cette explication ne m'avait pas convaincu.

Après que je lui aie raconté cette anecdote, la femme m'expliqua que la Police opérait des perquisitions illégales chez des suspects : « On se procure les passes et cela permet d'accélérer les enquêtes. Sans doute avaient-ils tout fouillé chez vous alors que vous étiez à votre école ».

Voilà pourquoi l'hypothèse d'une intrusion nocturne (plus exactement, de deux intrusions) me paraît plausible. Car en septembre, ne donnant pas encore de cours particuliers, j'étais chez moi quasiment toute la journée. Il fallait donc venir la nuit, pendant mon sommeil.

Cela ne m'empêche pas de dormir (c'est le cas de le dire !) Car je n'ai rien à cacher. Ce que je pense, je le dis publiquement. Je n'ai ni réseau secret, ni compte bancaire secret, ni téléphone secret et je n'ai pas commandité le graffiti d'Oradour.

Je vous souhaite à Toutes et à Tous une bonne journée.

Vincent
 
Old 4 Weeks Ago #836
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default



Pour que vive l'espoir national-socialiste

Qu'est-ce qui fait la force d'une dictature ? C'est de ne pas être une dictature. Autrement dit, c'est que les diktats imposés soient acceptés en aval par la majorité. Pour y parvenir, la recette est simple : elle consiste à susciter les peurs. Toutes les mesures intrusives, restrictives et oppressives sont alors justifiées (donc acceptées) avec le slogan suivant : « Pour votre sécurité... » : « Pour votre sécurité, cet espace est sous vidéosurveillance » ; « Pour votre sécurité, nous imposons le port du casque » ; « Pour votre sécurité, nos imposons le port du masque ». Pour votre sécurité, exigez Big Brother ; pour votre sécurité, faites-vous délateur, pour votre sécurité...

Voilà pourquoi je ne crois pas en la voie des urnes pour changer la société. Car si, demain, un parti authentiquement révolutionnaire, prônant le socialisme national, menaçait de remporter les élections, alors le Pouvoir annulerait les élections en disant : « Pour votre sécurité (comprenez : pour vous préserver du "fascisme"), nous interrompons le processus électoral. » Sans surprise, l'ONU approuverait cette décision.

Mais pour l'heure, cette éventualité reste inenvisageable. Car quand la majorité a peur - peur de l'agression, peur de l'accident, peur du moindre virus, que fait-elle ? Elle se réfugie dans le dernier bastion sécurisant : la sphère privée. Une sphère qu'elle veut la plus douillette possible. Son horizon se borne alors à préserver ses acquis sociaux, son confort et sa tranquillité.

C'est le règne de l'individualisme. Une telle société est tout sauf révolutionnaire. Deuxième raison pour laquelle je ne crois pas en la voie des urnes.

La révolution surviendra lorsque la gravité de la crise touchera la sphère privée. Les gens n'ayant plus rien à perdre, ils oseront descendre dans la rue. Reste à savoir dans quel sens ils agiront. Car quand la pénurie frappe, deux voies s'offrent :

a) La voie du moindre effort, qui exige l'égalité de tous : prendre aux riches pour donner aux pauvres. C'est le communisme aux mille visages, avec son État tentaculaire, censé tout offrir au peuple.

b) La restauration d'un monde d'abondance par l'effort national et le don de soi dans une société organique en vue du Bien commun ; c'est le national-socialisme.

A mes yeux, le communisme n'a rien de révolutionnaire : il est le stade ultime d'une société qui réclame une organisation du type fourmilière où le pain sera assuré. L'Homme se rapproche alors de l'animalité.

Le national-socialisme, lui, représente tout autre chose : car il recommande le sacrifice au nom du Bien commun. Il ne lutte donc pas « contre » (contre le patron, le riche, qui sais-je encore...) mais « pour ». : pour un projet de société organique. S'il a des ennemis (le communiste, le Juif...), c'est accidentel. En conséquence, le national-socialisme se fonde non pas sur la peur, mais sur l'espoir qu'insuffle un idéal supérieur. Loin de l'amoindrir, une vision spiritualiste de l'Homme le renforce au contraire. Voilà pourquoi le national-socialisme n'est pas une dictature et reste favorisé par la Providence, du moins tant qu'il conserve ses caractéristiques premières. Ce sera l'objet des deux derniers épisodes de ma série : « Ce que le destin d'Adolf Hitler m'a enseigné ».

les gens comprendront alors pour je suis un national-socialiste spiritualiste, sans peur ni haine, qui scrute l'Histoire pour en tirer les leçons et, ainsi, pour donner l'espoir au présent.
 
Old 4 Weeks Ago #837
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default



L'héroïsme véritable

Le cliché qui illustre ces réflexions a été pris voilà 77 ans jour-pour-jour. C'était le 26 septembre 1943, sur la terrasse du palais Chaillot, à Paris. Le Rassemblement National Populaire (RNP) y organisait la « cérémonie de la relève des générations ». S'adressant à ces jeunes, Marcel Déat les invitaient à s'engager, à la suite de leurs aînés, dans ce combat pour « une France socialiste, nationale, autoritaire qui trouvera tout naturellement sa place en Europe. » (voy. L'Oeuvre, 27 septembre 1943, p. 2) Une Europe fédérée par le national-socialisme.

On connaît la suite. 1945, la défaite des armes... Aujourd'hui la terrasse du Palais Chaillot est devenue le « Parvis des Droits de l'Homme. » Au nom de ces droits de l'homme, la France est submergée, menacée de disparition, pendant que Hervé Ryssen croupit en prison.

Mais ce 26 septembre 1943, le chef des Jeunes du RNP, Roland Silly, lança prophétiquement : « Il faut savoir surmonter ses fatigues, ses déceptions, ses désespérances ; vous avez une civilisation à mettre debout, un ordre nouveau à créer ; une reconstruction prodigieuse vous sollicite. » 77 ans plus tard, ce mot d'ordre n'a jamais été si actuel.

L'héroïsme véritable commence par ne jamais désespérer, quelle que soit la situation. Si tragique soit l'époque, il faut rester à son poste, ne pas déserter ni se rendre. En résumé : le militant doit faire preuve d'une force d'âme irrésistible. « Hors cette tension des âmes, expliqua Marcel Déat, rien n'a plus de sens et tout retombe au plus bas. L'Europe elle-même ne sa sauve qu'à force d'héroïsme. Aucun jeune ne refusera cet idéal, si inaccessible qu'il paraisse aux cœurs sans fermeté. D'ailleurs, nous n'avons d'alternative qu'entre mourir lâchement et vivre héroïquement. Notre choix est fait. » 77 ans après, j'adresse le même message aux jeunes qui m'écoutent et qui me lisent. Abandonner le combat, c'est mourir : car même si le cœur bat encore, celui qui a baissé le bras est un esprit mort. En revanche, continuer la lutte, c'est vivre, et cela même si, physiquement, on en vient à mourir : car tant que l'on vit, surmonter ses fatigues, ses déceptions, ses désespérances permet d'apprendre, donc de se bonifier.

J'ai 52 ans et je ne regrette nullement ma jeunesse. Si on me proposait de revenir 30 ans en arrière, avec l'esprit que j'avais voilà 30 ans, je refuserais catégoriquement. Car ces années de combat m'ont tant appris qu'aujourd'hui, je me sens mille fois mieux qu'à l'âge de 22 ans. Si je devais mourir demain, je l'accepterais sans peine, parce que je quitterais cette vie l'âme en paix, avec la satisfaction de l'accomplissement.

Voilà pourquoi je vous appelle à ne jamais abandonner : vous êtes sur Terre pour vivre, pas pour végéter et mourir dans la médiocrité. Or vivre, c'est se dévouer au Bien commun.
 
Old 3 Weeks Ago #838
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

Une juive invite le public à regarder les vidéos d'Hervé Ryssen

Suite à l'incarcération d'Hervé Ryssen, Bruno Gollnish a défendu le « droit au blasphème ». Une juive, Sarah Cattan, lui a répliqué : « Vous osez prétendre que ce monsieur est emprisonné pour avoir blasphémé ? Ça c’est énorme. Ne craignez vous pas que d’aucuns aillent voir de plus près les vidéos de l’individu pour vérifier si véritablement on peut ici parler de blasphème ? Vous vous moquez. » Cette juive invite donc le public à regarder les vidéo d'Hervé Ryssen. Vincent Reynouard saisit l'occasion et ajoute ses commentaires.

https://www.bitchute.com/video/j3WSmI2H44dq/
 
Old 3 Weeks Ago #839
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default

Liberté d'expression ? Droits de l'Homme ? Foutaises ! Un seul devoir : crier la vérité

Suite à l'incarcération d'Hervé Ryssen, certains dénoncent une « liberté d'expression à géométrie variable ». Dans cette vidéo, Vincent Reynouard démontre que loin d'être une contradiction, cette liberté d'expression réservée à certains est au contraire conforme à la logique des « Droits de l'Homme ». Voilà pourquoi Reynouard ne quémande au Système ni « liberté » ni « droit » de s'exprimer. Il sait que le Système ne lui accordera rien de tout cela. A la place, Reynouard prend la parole en invoquant le devoir de moral de dire publiquement la vérité.

https://www.bitchute.com/video/gyR8nT8IfLdE/
 
Old 3 Weeks Ago #840
alex revision
Senior Member
 
alex revision's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Posts: 20,660
alex revision
Default



Combattre jusqu'au bout, sans crainte

La répression s'aggravant, certains m'interrogent : « Ne craignez-vous pas d'être extradé d'Angleterre et livré à la France ? » Ma réponse est simple : oui, je crains une extradition. Mais je garde en mémoire ce texte magnifique d'Édouard Drumont :

« ce qui fait la plus-value de l'homme, c'est la diminution de la crainte. […] Le premier devoir pour un homme, c'est encore celui de subjuguer la Crainte. Il nous faut devenir francs de Crainte ; nous ne pouvons pas agir du tout jusqu'alors. Les actes d'un homme sont serviles, non vrais, mais spécieux ; ses pensées mêmes sont fausses, il pense aussi comme un esclave et un couard jusqu'à ce qu'il ait réussi à mettre la Crainte sous ses pieds. Pour un homme c'est une nécessité d'être, un devoir et une nécessité, d'être vaillant ; une nécessité de marcher en avant, et de s'acquitter en homme, s'en remettant imperturbablement à la désignation et au choix des Puissances d'en haut et, en résumé, de ne pas craindre du tout. Maintenant et toujours, le degré plus ou moins complet de sa victoire sur la Crainte déterminera en quelle mesure il est homme. » (Drumont, La Fin d'un Monde, p. 219)

Ce texte, je l'ai lu pour la première fois en 1991 : depuis lors, il guide ma vie. Oui je crains. Cependant, je mets « ma crainte sous mes pieds ». Autrement dit, je la dompte pour éviter qu'elle ne m'empêche d'agir.

Et pour y parvenir, je m'en remets « imperturbablement à la désignation et au choix des Puissances d'en Haut ». D'où le fait que j'invoque si souvent la Providence : je pense avoir été désigné pour mener ce combat et je le mènerai jusqu'au bout, quelle qu'en soit l'issue. Quand bien même me prouverait-on que le national-socialisme perdra encore une fois la partie, quand bien même m'annoncerait-on une extradition prochaine, je continuerais de la même façon. Car en combattant, on sème des graines. Certes, il se peut qu'elles ne germent pas au moment prévu. Peut-être ne germeront-elles que bien plus tard, quand on ne sera plus là, et pour quelques personnes seulement. Mais l'avenir ne nous appartient pas. Ce qui compte, c'est remplir sa mission. Dans un texte sacré de l'Inde, s'adressant au combattant, le Seigneur déclare : « Tu as le droit de remplir les devoirs qui t'échoient, mais pas de jouir du fruit de tes actes ; jamais ne crois être la cause des suites de l'action, et à aucun moment ne cherche à fuir ton devoir. (…) Fais ton devoir, sans être lié ni par le succès ni par l'échec. Cette égalité d'âme, on l'appelle le Yoga » (Bhagavad Gita, I, v. 47-48). En tant que combattant, j'obéis le mieux possible à cette injonction. Je combats ici et maintenant ; je laisse l'avenir au Créateur. Croyant en la multiplicité des existences, j'ai la conviction que mon obéissance me vaudra une prochaine vie encore meilleure, jusqu'à la libération finale. On peut certes en rire ; mais pour ma part, cette conviction me permet de dompter la crainte, donc d'agir en homme.

Je vous souhaite un bon dimanche.

Vincent
 
Reply

Share


Thread
Display Modes


All times are GMT -5. The time now is 07:04 AM.
Page generated in 0.18511 seconds.